La déclaration fiscale en ligne de sa SCI est obligatoire pour toute personne œuvrant dans le domaine. En fonction de la nature des locations (meublées, nues, …) et du régime fiscal sélectionné (SCI à l’IR, SCI à l’IS), les formulaires à remplir ainsi que les obligations déclaratives ne sont pas forcément les mêmes. Comment alors procéder à la déclaration fiscale en ligne de sa SCI ? 

Les obligations fiscales relatives à la SCI

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il importe de savoir les obligations fiscales de la SCI. En effet, en tant que gérant de SCI, vous êtes soumis à des obligations déclaratives, notamment les déclarations fiscales de votre société que vous pouvez effectuer en ligne, via le site https://www.decla.fr

Pour ce faire, vous devez créer un compte fiscal sur la plate-forme dédiée à l’aide de votre numéro de Siret. Vos codes d’accès vous seront envoyés par courrier à l’adresse du siège social de la SCI. Avec votre compte fiscal en ligne, vous avez la possibilité de réaliser toutes les déclarations fiscales de la SCI directement en ligne. Ce qui vous permet de gagner du temps et de précision, sans parler de l’accessibilité des démarches. En effet, vous pouvez procéder à la déclaration fiscale en ligne tous les jours, à n’importe quelle heure.

En règle générale, la déclaration fiscale en ligne de la SCI à l’IR doit être effectuée au plus tard le deuxième jour ouvré qui suit le 1er mai. Tout comme l’impôt sur le revenu, la déclaration effectuée dans l’année concerne les revenus perçus par la SCI durant l’année précédente. Quant à la déclaration fiscale en ligne de la SCI à l’IS, elle doit avoir lieu dans un délai de trois mois à compter de la fin de l’exercice. Par exemple, si l’exercice prend fin le 31 décembre, la déclaration doit être faite au plus tard le 1er mai de l’année suivante. 

Quelles sont les étapes à suivre pour effectuer les déclarations fiscales en ligne ?

Au moment de procéder à la déclaration fiscale en ligne, il est nécessaire de remplir des formulaires spécifiques en fonction de la nature de votre projet (SCI à l’IR ou SCI à l’IS). Quoi qu’il en soit, il faut suivre des étapes précises pour éviter les erreurs : 

  • Remplir le formulaire avec vos informations personnelles et celles de votre activité
  • Renseigner l’adresse des caractéristiques de tous vos biens faisant l’objet de déclarations fiscales
  • Indiquer vos loyers et vos charges : frais de gestion, taxe foncière, intérêts d’emprunt, etc.

Pour maximiser les avantages fiscaux, il est important de bien choisir la bonne imposition pour ses placements. Évitez de manquer certaines cases pour ne pas être surimposé, notamment la case « T » pour les parents isolés. Il ne faut pas non plus oublier les revenus accessoires pour éviter de faire l’objet d’une vérification fiscale et d’être amené à payer des pénalités.