La location d’un bien immobilier est le fait qu’une personne obtienne la détention et l’usage d’un bien immobilier appartenant à une autre personne (propriétaire) grâce au payement de certaines mensualités. Le marché locatif devient de plus en plus concurrentiel et investir dans ce secteur est assez rentable. Toutefois, pour obtenir un véritable retour sur investissement, il existe certains outils à prendre en compte comme le diagnostic des capacités locatives. Quel est l’intérêt d’effectuer le diagnostic des capacités locatives d’une personne ? 

C’est quoi le diagnostic des capacités locatives et quel est son intérêt ? 

Le diagnostic de la capacité locative (DCL) est une étude effectuée sur la santé financière d’un locataire et sur son habileté à s’acquitter de ses factures. C’est une analyse qui consiste à vérifier le budget que les locataires ont pour régler les frais de logement et voir s’ils sont aptes à respecter leur engagement et honorer le contrat de location. Le diagnostic des capacités locatives est un outil très serviable lorsque vous décidez d’investir dans l’immobilier locatif. Il vous permet d’évaluer la solvabilité et la fiabilité de vos locataires potentiels. Proposer le DCL à mes locataires, c’est m’assurer de la bonne marche de mon projet locatif, disait un investisseur immobilier. Les locataires adéquats pour rentabiliser vos investissements sont ceux qui sont fiables et ont une solvabilité satisfaisante. 

Comment effectuer le diagnostic des capacités locatives d’une personne ? 

Pour évaluer les capacités locatives d’une personne, vous devez nécessairement effectuer une étude de sa solvabilité. La solvabilité d’un locataire, c’est sa capacité à solder ses factures et frais de logement. Une étude de solvabilité permet de révéler le prix maximum de loyer qu’un locataire peut supporter. C’est une étude qui prend en compte les différentes ressources et les revenus d’un locataire pour définir sa capacité locative. Le ratio de solvabilité est le quotient de la division des passifs par les actifs. C’est-à-dire que vous divisez les charges et dépenses locatives par le salaire et les revenus du locataire. Un locataire est solvable lorsque son ratio de solvabilité est inférieur ou égal à 1. 

Par ailleurs, prenez compte du dernier avis d’imposition du locataire, de ses quittances de fractures et l’avis de son ancien propriétaire (s’il en possède) pour évaluer la fiabilité financière du locataire. Assurez-vous qu’il saura respecter son engagement.

Comment améliorer vos capacités locatives ? 

Améliorer vos capacités locatives augmentera vos chances d’obtenir un logement. Vous devez savoir que les États œuvrent pour mettre en place des solutions pouvant parfaire le marché locatif. Il existe désormais des aides financières pour vous permettre d’optimiser vos capacités financières. Il s’agit par exemple de l’aide pour le logement qu’offre la caisse d’allocations familiales. C’est une allocation familiale très connue qui vous permet d’augmenter votre solvabilité et votre situation financière. La Caf (Caisse d’allocations familiales) détermine le montant auquel vous avez droit en tenant compte de vos ressources. Il existe également les allocations d’ordre social dont peuvent bénéficier les locataires. Faites alors une demande avec tous les documents nécessaires pour espérer obtenir ces différentes faveurs.